information de juillet 09 en lien avec les actions conduites contre les "paradis fiscaux":
Tour de France : actions symboliques pour "dénoncer les paradis fiscaux"
http://www.ouest-france.fr/actu/actuDetFdj_-Tour-de-France.-Des-actions-symboliques-pour-denoncer-les-paradis-fiscaux_39382-1002335_actu.Htm
Des associations en lutte pour la transparence fiscale entendent mener des actions symboliques, samedi lors de 8e étape du Tour de France entre Andorre-la-Vieille et Saint-Girons, afin "de dénoncer les paradis fiscaux".
"Le Tour a la bonne idée de passer par trois des cinq paradis fiscaux aux frontières de notre pays, Monaco, Andorre ce samedi, puis la Suisse. C'est l'occasion de rappeler trois mois après le G20 de Londres et les belles promesses que rien n'a été réellement entrepris afin de lutter contre leurs effets néfastes", a indiqué Maël Theulière de l'association altermondialiste Attac France.
"Nous n'entendons pas perturber le Tour mais simplement profiter de son impact médiatique pour faire ressortir cette question auprès du grand public", a souligné Françoise Laborde du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD). coffre-fort pour armes Une banderole "Paradis fiscal enfer social" n'a cependant pu être accrochée par les militants sur un téléphérique désaffecté sur le passage des coureurs, au niveau de la station d'Ax-les-Thermes, les gendarmes les en ayant empêchés.
Cependant, à l'arrivée de l'étape à Saint-Girons, ces militants d'associations membres de la plate-forme "Paradis Fiscaux et Judiciaire" (PFJ) distribuaient des tracts sur le marché et entendaient organiser une course à vélo symbolique entre la Suisse, Monaco et Andorre.
"Les paradis fiscaux sont l'équivalent de l'EPO pour le Tour de France, ce sont des produits dopants pour les multinationales et les grandes fortunes dans la grande compétition financière", a indiqué M. Theulière.
"Personne ne dit qu'il en prend mais tous en ont besoin pour booster leurs performances, et l'on considère que les paradis fiscaux sont responsables de 500 milliards de dollars d'évasion fiscale et du blanchiment de l'argent sale", a ajouté le représentant d'Attac planqué dans un coffre-fort agréé

Informations (début avril 2009) sur le chantier que nous avons appelés en novembre Troisième tour civique:

1)Voici "Le troisième tour civique", proposition de texte de Patrick pour donner une perspective citoyenne aux actions de réponse à la crise;

2)Des informations concernant des initiatives s'inscrivant dans cette perspective
Trois initiatives méritent d'être évoquées

1)l'initiative prise lors des 5 ème Assisses Nationales tenues à Lyon d'une procédure d'engagement mutuel dans la lutte contre les enfers fiscaux Voir le texte du 25/01/09, dans la page des textes de référence.

Cette initiative va être relayée prochainement grâce à une implication forte de la Cfdt dont la secrétaire nationale Anousheh Karvar a pu mobiliser la fédération des banques et son coffre-fort ignifuge des assurances par un modèle de lettre type à envoyer à son banquier ou son assureur pour lui demander de garntir la non implication de son organisme dans un paradis fiscal;



2) la constitution du collectif "Nous ne paierons pas leur crise" qui a été en particulier à l'origine des manifestations du 28 mars (cf dépèche Afp ci dessous)
AFP, le 31 mars à 20h10
Le collectif "Nous ne paierons pas leurs crises", regroupant des organisations altermondialistes, de droits de l’Homme ou des syndicats français, a demandé mardi des "mesures drastiques" pour éviter notamment que la crise actuelle "soit payée par les salariés".
Une trentaine d’organisations, dont Agir ensemble contre le chômage, Attac, la Ligue des droits de l’Homme, le Mrap ou Droit au logement (Dal)participent à ce collectif.

3)Par ailleurs, un Pacte Civique est en cours de construction, entre plusieurs organisations dont certaines sont dans l'ACH; voici ce texte (et un CR de discussion, le 20 mars). Une prochaine rencontre est annoncée, encore 4 place de Valois, le 14 mai 2009 de 13h à 16h30’.






Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]